Images de la Flore de Paris

Définition des statuts d'indigénat des plantes

Les définitions ci-dessous sont principalement extraites de La "Flore d'Ile de France" de Philippe Jaussein et Olivier Nawrot (éditions Quae).

Le statut d'indigénat de chaque plante provient des indications de la "Flore d'Ile de France" précitée ou de la Base de données du Conservatoire Botanique National du Bassin Parisien (cbnbp.mnhn.fr)

Indigène : Les plantes indigènes représentent le cortège originel du territoire dans la période bioclimatique actuelle.

Néo-indigène : Plantes reconnues indigènes dans les régions adjacentes et dont la migration se fait progressivement par des facteurs naturels.

Archéophyte : Plantes introduites sur le territoire pendant les périodes préhistorique et historique.

Naturalisée : Plantes qui paraissent bien intégrées à la végétation mais dont on peut soupçonner quelles ont été introduites à, une date postérieure au XVIe siècle.

Sténonaturalisée : Espèces naturalisées, ayant fait preuve de leur qualité invasive, mais restant pour l'instant localisées à un petit nombre de stations.

Subspontanée : Plantes qui, après une introduction volontaire par l'homme, s'échappent spontanément de leur périmètre de culture, mais ne vérifient pas les critères nécessaires à une naturalisation

Accidentelle : Ce statut ne se différencie du précédent que par l'aspect involontaire de l'introduction.

Echappée : Distinction apportée dans ce site pour distinguer du statut subspontanée une plante vue à proximité immédiate de plantes identiques manifestement plantées (massif, parterre, haie, tombe, jardinière, ...).

Résiduelle : Distinction apportée dans ce site pour distinguer les plantes vivaces ou annuelles qui se sont maintenues ou repoussent à l'emplacement d'une ancienne plantation manifestement abandonnée depuis plusieurs années.

 

Accueil | Familles Cronquist | Familles APGIII | Listes des plantes | Statistiques | Recherche | Consultation Cronquist | Consultation APGIII